Vous êtes ici : Accueil > Matières Enseignées > Développement Durable > L’action de l’homme sur son environnement : un exemple local.
Publié : 5 mai 2007

L’action de l’homme sur son environnement : un exemple local.

La gestion des rives de la Valmont et de la Ganzeville.


Mise à jour du 22/09/07 :
M. CHEVALIER vient de mettre en ligne un petit reportage réalisé par les élèves du club vidéo.


<embed type='application/x-shockwave-flash' src='http://videoflash.ac-rouen.fr/player/player47.swf' width='500' height='460' allowscriptaccess='always' allowfullscreen='true' wmode='transparent' flashvars='duration=124&&file=exemple_local.flv&image=http://colleges.ac-rouen.fr/bert/SPIP2/local/cache-vignettes/L500xH383/GallinulePoubc54-da980.jpg&streamer=rtmpt://fms.ac-rouen.fr/vod/pbert' />

Les jeudis 3 et 10 mai, les 6 classes de 6° du collège ont découvert avec leurs professeurs de SVT et l’intervention de Me. B. JOUET, garde rivière, l’existence du syndicat des rivières de la Valmont et de la Ganzeville et leur action de protection et de gestion de ces 2 cours d’eau.

Voir, à ce sujet, la petite gazette publiée sur leur site Internet. le N° 5 est lisible ICI pour y découvrir de façon plus détaillée les actions de cette Association Syndicale.

- Un document établi par le syndicat des rivières à destination des élèves de collège.
- Un diaporama équivalent et complémentaire.

Pendant 2 heures, les élèves et leurs accompagnateurs ont suivi le parcours suivant :

Passe à poisson entre la Valmont et le Bassin Freycinet :

Cette passe permet la libre circulation des poissons migrateurs, tels que l’anguille ou la truite de mer, sans être gênés par les marées. A proximité immédiate de la passe les élèves ont d’ailleurs pu observer une magnifique truite, des canards colverts avec leur progéniture et des poules d’eau.
poule d'eau

Le puchot de la rue de l’inondation :

Puchot
À cet endroit, les berges sont totalement "bétonnées". La faune et la flore n’y sont donc pas très développés. Me.B. JOUET explique aux élèves l’origine du nom de cette rue et l’utilité des 2 grosses buses qui y débouchent. Les élèves complètent une première fiche de terrain pour décrire les caractéristiques physiques et biologiques de cet environnement. Ils peuvent aussi constater que les 2 buses apportent une grande quantité de limons et autres produits polluants, lors des fortes pluies et que ceux-ci comblent le lit de la rivière, au détriment de la faune et de la flore. Cette étape est aussi l’occasion de définir quelques termes spécifiques, tels que "turbidité", "ombrage" ...

Résidence St Benoist :

Suite à une forte crue, les berges de la Valmont avaient subit une forte érosion à cet endroit. Elles ont été réaménagées et stabilisées grâce à des techniques dites de "Génie végétal". Cela consiste à modelé le paysage ; à l’aide de végétaux et de matériaux recyclables ou biodégradables.
StBenoist
Ici, les berges sont stabilisées par des pieux de bois entre lesquels sont tressées des branches de saule des vanniers ( ou "Osier" ). On utilise l’Osier car celui-ci possède une propriété particulière : les branches, au contact de l’eau, produisent des rejets. De nouvelles branches se mettent à pousser, mais surtout, un réseau de racines se développe. C’est ce réseau de racines qui stabilise les berges. Quand les branches sont trop grandes, on les coupe et elles peuvent être utilisées pour confectionner de nouveaux tressages. Ces tressages protègent les berges de l’érosion, mais ils présentent aussi de nombreuses cavités, dans lesquelles peuvent se développer des insectes et d’autres petits animaux. Cette méthode permet donc aussi d’améliorer la "Biodiversité". Les élèves complètent une deuxième fiche de terrain et peuvent comparer les deux stations, en terme de pollution, de biodiversité, de protection des berges et des riverains ... .

Les photographies réalisées lors de cette promenade sont visibles ICI.

Documents joints