Vous êtes ici : Accueil > À propos du site > Archives > Sorties pédagogiques > Visite du lycée
Publié : 29 juin 2004

Article écrit par Emilie LLorens et Julia Millet

Visite du lycée

Objectif diplôme

Leçon, travail, contrôle, brevet...
Ces quatre mots priment pendant les derniers mois passés au collège. Dès le début de l’année les fiches d’orientation : « fiches vertes » expriment le désir, pour la plupart des élèves de troisième, d’aller en seconde générale ou professionnelle.
Dans quel état d’esprit ces élèves sont-ils vis à vis du lycée ?

Les couloirs fantômes.
L’appréhension est le sentiment le plus présent chez les futurs lycéens : peur de ne pas trouver le bon couloir, la bonne salle, peur de ne pas savoir gérer son travail...Il est vrai que les professeurs, depuis le début de l’année, informent les élèves sur la dureté et la rapidité des cours au lycée : « Au lycée, on ne vous chouchoute pas », « l’année prochaine, on ne vous attendra pas ». Ce qui ne rassure pas vraiment les élèves.
Les troisièmes ont aussi énormément hâte de quitter le collège pour un peu de nouveauté.

Two month later...
Après deux mois de vacances bien méritées, il est temps de rentrer. L’été passé, les élèves sont arrivés au lycée.
Quelles sont leurs réactions après leur ascension ?
Pour certains, le lycée est synonyme de liberté. Mais de quelle liberté parle-t-on ? Certes la liberté de mouvement est très présente. En effet, entre deux cours, les élèves ont la possibilité de se détendre à la cafétéria ou de sortir du lycée prendre l’air, ce qui ne déplaît pas au futur bachelier « Au lycée c’est génial, il y a la télé ! », « Je peux faire ce que je veux »
Il existe cependant une autre forme de liberté, dangereuse pour les petits nouveaux comme pour leurs aînés, c’est la liberté dans le travail. Les lycéens ne sont pas suivis personnellement comme ils le sont au collège, on ne leur demande pas d’apprendre leurs leçons ils doivent prendre l’initiative d’eux-mêmes. Cette méthode pousse certains élèves à se laisser aller et à ne plus faire le travail demandé. Cette liberté est ainsi l’une des causes majeures, des 30% de redoublements et des réorientations qui ont lieu en fin de seconde.
Mais rassurez-vous, un travail constant et une bonne organisation vous permettront de ressortir du lycée bac en poche !