Vous êtes ici : Accueil > Matières Enseignées > Arts plastiques > Les "Fictions colorées" de Pascal KERN
Publié : 31 mars 2014

Les "Fictions colorées" de Pascal KERN

Après avoir surtout réalisé sculptures et installations, l’artiste Pascal Kern, à partir de 1981, a adopté pour médium favori la photographie. La photographie reste chez lui liée au monde de la sculpture puisqu’elle sert à fixer de façon durable des « compositions » complexes, raffinées et étudiées, d’objets récupérés dans d’anciennes fabriques, sur des terrains vagues ou des chantiers de démolition. La démarche de Pascal Kern commence donc par un acte d’appropriation d’objets. Les objets choisis, moulages de sculptures ou d’éléments de décor, sont à la fois des « multiples », produits par notre civilisation industrielle, des objets oxydés, rouillés, parlant du temps qui passe et des éléments de citations historiques. Loin d’être neutres, les objets collectés par l’artiste le sont en fonction des relations fictionnelles et émotionnelles qu’il peut établir entre et avec eux. Ensuite intervient la phase de l’installation, de l’assemblage construit des pièces, disposées en fonction de leur forme, de leur couleur et de leur texture. Puis l’artiste, ponctuellement, avec des crayons de couleur, colorie certains objets placés au sein de la composition. En dernier lieu, il réalise la reproduction photographique, donnant aux tirages une dimension correspondant au format exact des objets.

Le travail de Pascal Kern, ambigu et au croisement de plusieurs arts, peut aussi bien s’interpréter comme photographie que comme sculpture ou comme peinture, par le passage de la tridimensionnalité à la bi-dimensionnalité, par l’intervention réelle du dessin et l’allusion immédiate aux natures mortes peintes du XVIIème siècle ou photographiées du XIXème.

Portfolio automatique :

Documents joints

Post-scriptum

Fiction colorée, réalisée en 1984, est visible en salle polyvalente jusqu’au 17 avril 2014