Vous êtes ici : Accueil > Matières Enseignées > Histoire/Géographie/Education civique > Le 20 novembre, journée internationale des droits de l’enfant
Publié : 20 novembre 2014

Le 20 novembre, journée internationale des droits de l’enfant

Les enfants détenus

Plus d’un million d’enfants seraient détenus dans le monde selon les chiffres du site Humanium, certes les conditions d’emprisonnement varient d’un pays à l’autre, mais cette pratique a de forte conséquence sur les enfants concernés.
1) Raisons des détentions
Les raisons des détentions sont nombreuses : délinquance, criminalité, demande d’asile, vagabondage, trouble ou handicap physique ou mental...
2) Quelques chiffres
La majorité des enfants détenus auraient entre 14 et 18 ans et représenteraient entre 0,5 et 30% des prisonniers de leur pays en fonction des États. La Convention Internationale des Droits de l’Enfant interdit la condamnation à perpétuité pour les enfants. Pourtant, aux États-Unis, plus de 2500 prisonniers condamnés à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle étaient mineurs au moment de leur crime, certains âgés d’à peine 13 ans.
3) Les lieux de détention
Les enfants détenus sont enfermés dans divers endroits : postes de police, prisons, camps de travail, centres pour émigrants... La règle primordiale est que les enfants doivent impérativement être séparés des adultes, règle qui n’est pas toujours respectée.
4) Conclusion
Malgré le travail de la Convention internationale des droits de l’enfant pour pouvoir faire respecter les droits qu’elle impose, beaucoup de pays ne respectent pas ses choix et les détentions ont des conséquences graves sur les enfants telles que l’anxiété, la peur, des troubles émotionnels, mentaux, des problèmes de développement physique, consommation de drogues, maladies... De plus, leur réinsertion dans la société est souvent compromise et ils retombent d’autant plus dans la délinquance.

Article réalisé par Charles de 6è1.