Vous êtes ici : Accueil > Les Clubs ! > HAPPY OU API > Démarrage du projet ruche
Publié : 21 janvier 2015

Démarrage du projet ruche

Le 20 mai 2014, les 6ème4 ont rencontré un apiculteur, Laurent Hingan qui possède 15 à 20 ruches qui comportent elles-mêmes environ 80 000 abeilles réparties chez lui à Romilly-sur-Andelle, sur environ 1000m².
Il nous a appris que les abeilles sont très importantes pour les plantes. En effet, leur rôle de pollinisateurs est essentiel pour l’homme et la biodiversité. En transportant les pollens, elles permettent la reproduction de 80% des espèces végétales dans le monde. Plus des trois quarts de la production des cultures mondiales se font par la pollinisation (des cultures fruitières, légumières, des fruits à coques, de café, de cacao...). En France, on compte 98 000 éleveurs amateurs d’abeilles. Les cultures issues de la pollinisation représentent 10 % du chiffre d’affaires de l’agriculture mondiale.

Pour les égyptiens, dès l’Antiquité, les abeilles servaient à faire du sucre. Pour eux, les abeilles étaient nées des larmes de Ré, dieu solaire et étaient associées à la foudre.

Puis, il nous a donné quelques chiffres : pour 1kg de miel, une abeille ouvrière doit visiter 2 à 3 millions de fleurs dans un périmètre de 3km. Mais elle ne vit que 30 jours. Il y a plus de 800 espèces d’abeilles et Laurent travaille avec les abeilles européennes (l’apis mellifera). L’abeille mâle dit « faux bourdon » (plus gros que l’abeille femelle, voir l’image ci-dessous) ne récolte pas le pollen et se fait décapiter vers l’automne par les femelles.

Leur miel permet de soigner le mal de gorge ou soulage les rhumes, aide à lutter contre la vieillissement et cicatrise les blessures. Dans l’antiquité, les femmes s’enduisaient le visage de miel pour assouplir la peau.

Article rédigé par Florian de 5è4