Vous êtes ici : Accueil > Les Clubs ! > HAPPY OU API > L’utilisation des néonicotinoïdes et les abeilles
Publié : 23 février 2016

L’utilisation des néonicotinoïdes et les abeilles

Les néonicotinoïdes et les pesticides

Les néonicotinoïdes ont commencé à être utilisés dans les champs par les agriculteurs dans les années 1990. Il s’agit d’un insecticide agissant sur le système nerveux des insectes.
Commercialisés essentiellement sous forme de semences enrobées (les graines sont enduites de l’insecticide qui est diffusé à l’intérieur de la plante au fur et à mesure de sa croissance), les néonicotinoïdes sont utilisés de façon systématique, sans tenir compte de la présence ou non d’insectes problématiques dans les cultures. Cela favorise d’ailleurs l’apparition de résistance à ces insecticides chez certaines espèces.
La Commission européenne avait décidé, à partir du 1er décembre 2013, de restreindre l’usage de trois substances de cette famille de molécules insecticides, mais cinq autres restaient autorisés.
Cet insecticide a été jugé toxique pour les abeilles car le néonicotinoïde pénètre dans tout le système vasculaire de la plante et donc dans le pollen que récoltent les abeilles. Véhiculées par la sève des plantes jusque dans le pollen et le nectar, ces molécules menacent tout l’écosystème : abeilles mais aussi les autres pollinisateurs, oiseaux, papillons, mouches, lombrics…

L’Assemblée nationale a voté l’interdiction totale, à compter de janvier 2016 des insecticides de la famille du néonicotinoïde.
Mais le vendredi 22 janvier 2016, dans le cadre de la loi sur la biodiversité, les sénateurs ont rejeté l’interdiction de ces néonicotinoïdes.

Article réalisé par Chloé et Blanche, 6è2